Témoignage Georges

      Aucun commentaire sur Témoignage Georges

Georges, auto-diagnostiqué à 48 ans

Suivi depuis l’âge de 7 ans par les CMP, j’ai réussi à m’auto-diagnostiquer à l’âge de 48 ans, soit 5 ans après avoir découvert le site Angie où j’ai pu trouver tous les éléments et témoignages qui semblaient correspondre à ma pathologie.

Averti en 2003 – 2004 (après de multiples TS aussi bien résolument désirées que médicamenteuses) par un grand Monsieur Pahad pour ne pas le nommer des dangers des pizzas 3 fromages et des effets secondaires dûs à ces improbables mélanges, j’ ai décidé fin 2007 de mettre un terme à l’absorbtion aveugle de ces médicaments.

Une rechute, dûe à un problème de confiance avec ma mère, a été enrayé avec du lithium, mais je n’ai pas supporté le traitement car au bout de 5 mois, j’ ai été hospitalisé en urgence après une pyélonéphrite qui sans l’ ombre d’un doute a été provoquée par ce médicament. Depuis cette date je ne me soigne plus qu’avec de l’Imovane. J’utilise ce médicament pour enrayer les montées up qui surviennent quand je suis trop énervé par les tracas quotidiens, je reste plus de 3 nuits sans dormir.

Je n’ai toujours pas trouvé le médicament qui enrayait mes descentes, mais, a priori, quand je suis en dépression et que je ne dérange personne, il y a vraiment très peu de monde pour s’occuper de mon cas… J’ai trouvé la solution : je dors. Je pourrais être très vindicatif à l’encontre des CMP et des personnels soignants dans leur ensemble qui ne donnent que très peu d’informations sur nos maux… mais je suis certain aujourd’hui que l’ensemble de ces personnes ne font que remplir, consciemment ou inconsciemment, les désirs des laboratoires et des politiques qui semblent tout faire pour nous confiner dans un espace ou la liberté d’expression est bien souvent mise en danger.

Ce n’est pas parce que nous sommes plus sensibles que la majorité des citoyens que nous devons être stigmatisés, contrôlés et surveillés comme des bêtes de foire.